Home SÉCURITÉ Lutte contre l’insécurité / Formation des journalistes sur la gestion inclusive de...

Lutte contre l’insécurité / Formation des journalistes sur la gestion inclusive de la sécurité

623

Les 14 et 15 novembre, l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH), en collaboration avec le projet Dialogue sur la Justice (JSD), a organisé à la Maison du Partenariat de Bamako-Angers face à l’ENSUP, un atelier d’information et de formation à l’intention d’une trentaine de journalistes de la presse écrite, de la presse en ligne et de l’audiovisuel. L’objectif recherché est de partager les résultats de l’expérience et de permettre aux participants de les véhiculer auprès des autres populations et communautés de l’ensemble du pays. 

Dans le but de renforcer la sécurité, le projet Dialogue sur la Justice (JSD) en partenariat avec l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH), a mis en œuvre à l’autogare de Sogoniko, en Commune VI du District, un cadre de concertation entre les communautés  et les forces de défense et de sécurité. L’objectif était  surtout d‘améliorer les relations de confiance et de collaboration entre elles. Le projet est soutenu techniquement et financièrement par l’Institut des Etats Unis pour la Paix (USIP).

Cet atelier de deux jours a édifié la  trentaine de journalistes sur la gestion inclusive de la sécurité à travers l’approche inclusive de lutte contre l’insécurité de la JSD. Les participants ont également pu échanger  sur des thématiques que sont : le  programme dialogue sur la justice et la sécurité au Sahel et au Maghreb (JSD), la Police de proximité, l’approche inclusive de lutte contre l’insécurité, le rôle des journalistes dans les efforts de paix mais aussi sur  les enseignements de la mise en place du processus DSJ à la gare routière de Sogoniko.

Le dialogue sur la justice et la sécurité (JSD) est un processus qui aide les communautés et les forces de sécurité à améliorer la sécurité en travaillant ensemble pour relever les défis de sécurité ayant le plus grand impact sur la vie quotidienne. Ce projet part d’un constat simple qui est : « Une sécurité efficace et efficiente passe par une implication des communautés et par une franche collaboration entre elles et les forces de sécurité ».

Selon Kadiatou Keïta, représentante de l’USIP, cette collaboration nécessite une confiance réciproque entre les deux acteurs. Et d’ajouter qu’en construisant les bases solides d’une implication des populations dans les questions de sécurité à travers une réflexion commune de l’ensemble des acteurs de la sécurité sur les défis de leur environnement et les ressources disponibles au niveau de la population, les forces de défense et de sécurité aident à prévenir et à contrer les problèmes de sécurité dans leur environnement local.

L’AMDH, en partenariat avec USIP, a lancé le processus JSD dans la commune VI du District de Bamako en octobre 2016. Selon les formateurs, ce processus traite des défis de sécurité à la gare routière de Sogoniko. « Le processus JSD a encouragé les résidents de la commune VI à aborder les forces de défense et de sécurité pour les informer des problèmes de sécurité ou activités criminelles », se réjouissent les initiateurs.

Gaoussou Madani Traoré