Home SOCIÉTÉ La mairie de la commune I traîne une mauvaise réputation

La mairie de la commune I traîne une mauvaise réputation

661

La mairie de la commune I du district de Bamako est entre l’agonie et les scandales. Elle est devenue, de facto, un signe de poisse aux yeux de certains citoyens. Du vol de 5 millions FCFA au scandale des constructions illégales dans l’emprise des rails, en passant par la bavure populaire à Doumanzana qui a ôté  la vie à d’innocents bouchers, il ne se passe pas un mois sans qu’on ne crie scandale à la mairie de la commune I.  

L’hôtel de ville de la commune I est devenu un sac à problèmes, à tel point que les usagers entrent et sortent sur la pointe des pieds. D’abord, en octobre dernier, l’affaire de la disparition de 5 millions FCFA dans le bureau du comptable a révélé l’amateurisme et l’irresponsabilité d’une mairie où le personnel accuse des arriérés de salaire. Comment une somme de 5 millions FCFA en espèces pouvait dormir dans le bureau du comptable, pour qu’une jeune fille du service de nettoyage vienne s’en emparer ? Allez savoir !

Ensuite, vient la bavure populaire qui a coûté la vie à trois bouchers innocents. Un drame qui dénote d’une part la responsabilité de la mairie et d’autre part, celle du Commissaire Tapa Oury Demba Diallo du 6ème arrondissement. Selon des sources crédibles, le maire Mamadou B. Kéïta et le commissaire du 6ème arrondissement voulaient innover à travers la mise en place de ce comité de veille. Hélas, la situation a pris une autre tournure et les deux complices ne savent plus où donner de la tête.

La dernière affaire qui fait la chronique depuis le début de ce mois concerne les constructions illégales dans l’emprise des rails. Une vieille affaire qui sévissait avant l’arrivée de la nouvelle équipe communale. Mais, une fois aux affaires, le maire et son staff n’ont rien fait pour résoudre la situation.

Aujourd’hui, le maire et certains conseillers ne dorment que d’un seul œil car le nouveau ministre se montre inflexible. Il a décidé de démolir toutes les constructions illégales sur l’emprise des rails.

De scandale en scandale, la mairie de la commune I s’illustre dans la mauvaise réputation reléguant au second plan, les problèmes réels de la mairie.

Affaire à suivre

M L F