Home ÉDUCATION Cérémonie de sortie de la 39ème promotion du COPCC

Cérémonie de sortie de la 39ème promotion du COPCC

705

La 39ème promotion du Centre d’Orientation professionnelle de Coupe et de Couture (COPCC) porte le nom de Mohamed Albachar Touré, Directeur général du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA). Un grand honneur pour ce jeune cadre compétent et intègre.

La cérémonie de sortie de cette 39ème promotion du COPCC a eu lieu le 30 août dernier dans l’amphithéâtre de la Maison des Aînés de Bamako sous la présidence du ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Mahmound Ben Kattra. Dans son discours de bienvenue, Abdallah Yattara, représentant du maire de la commune IV du district de Bamako, a souligné que les élèves ont franchi une étape importante en obtenant ce diplôme. Le parrain de cette promotion, a souligné l’élu local, est un grand monsieur qui fait de la formation professionnelle un facteur de développement. Selon le directeur général du COPCC, Sambou Fané, cette cérémonie donne l’occasion de magnifier le travail accompli. Il a rappelé que le COPCC existe depuis 1972. Les élèves, a-t-il déclaré, sont fiers de porter le nom du directeur général du FAFPA. Sambou Fané a retracé le parcours du parrain. La porte-parole des diplômées, Mme Guindo Aïssa Diallo, a remercié les professeurs, le directeur général du centre, le président de l’Union des jeunes musulmans du Mali (UJMMA), le ministre Mahmoud Ben Kattra, la marraine et le parrain. « Cette formation va nous permettre de réduire nos dépenses au niveau de nos familles », a-t-elle affirmé.

« Un grand honneur pour moi »

«J’accepte avec fierté et humilité de donner mon nom à cette promotion dont le choix sur ma personne repose sur des considérations hautement professionnelles. C’est  donc un grand honneur pour moi et ce, d’autant que la promotion qui va porter mon nom est issue du prestigieux Centre d’Orientation Professionnel de Coupe et de Coupure, la toute première école privée installée au Mali dans ce secteur», a fait savoir le parrain Mohamed Albacar Touré. Il a saisi cette tribune pour mieux vendre son service. Dans le cadre de la formation par apprentissage de type dual, le FAFPA, selon son directeur général, a financé 6875 actifs sur toute l’étendue du territoire national. « Pour atteindre ses résultats, le FAFPA a entrepris de s’inscrire dans un processus de gestion, non d’opérations, mais par projet pour chaque intervention que nous pouvons qualifier comme étant le renouveau de la formation professionnelle. Dans la mise en œuvre, le Fonds a testé tous les outils modernes avérés de gestion favorisant la redevabilité ou renforçant sa crédibilité, dans une démarche globale de qualité et centrée autour du partenariat public-privé PPP », a détaillé Mohamed Albachar Touré. Il a magnifié les efforts consentis par les autorités maliennes dans le cadre du financement de la formation professionnelle au Mali. Aux membres de cette promotion, il a souligné que porter le nom de Mohamed Albachar Touré relève d’une responsabilité engagée et motivée. « Aujourd’hui, vous venez de tourner une page importante de votre vie, celle de la consécration. Mais une nouvelle autre page s’ouvre à vous, qui est aussi celle de la vie active. Je souhaite à chacun et à chacune d’entre vous une vie professionnelle pleine de succès et de bonheur. Nous avons décidé d’accorder des machines à l’ensemble de la promotion », a annoncé le parrain sous les ovations des diplômées.

Le Président du conseil d’administration du FAFPA s’est dit honoré par le choix porté sur le Directeur général. « Nous sommes honorés. Notre soutien ne fera pas défaut pour vous accompagner. Nous osons espérer que les récipiendaires honoreront le nom qu’ils portent », a-t-il déclaré.

La marraine, Mme Haïdara Fatoumata Zahara, épouse du guide spirituel d’Ansardine, a salué dans son intervention le Président IBK, « un bon chef d’Etat ». Avant de faire des bénédictions, elle a exhorté les femmes à redoubler d’efforts pour aider leurs maris dans la prise en charge de la famille. « C’est un honneur de voir la consécration de plusieurs jeunes filles diplômées », a souligné le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle. Mahmound Ben Kattra a salué le directeur général du centre, Sambou Fané, qui a donné la chance aux diplômés et non diplômés de fréquenter son centre. Selon lui, cette promotion honore deux personnalités. S’adressant aux jeunes filles, il dira qu’il ne s’agit pas seulement d’avoir un diplôme. « C’est maintenant que l’école de la vie commence avec des hauts et des bas. Vous pouvez compter sur moi et sur le FAFPA pour vous aider », a ajouté le ministre. Il a appelé les diplômées à honorer Mohamed Albachar Touré, Fatoumata Zahara et la nation malienne.

La cérémonie a pris fin avec la remise de machines et d’attestations aux jeunes diplômées au nombre de 176.

Encadré : un parrain dévoué et patriote

Natif de Tabango dans la région de Gao, Mohamed Albachar Touré est l’un des jeunes cadres les plus brillants de notre pays. Titulaire d’une maîtrise en Droit privé obtenue à l’Ecole Nationale d’Administration de Bamako et d’un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en droit des affaires de l’ISPRIC de Bamako en collaboration avec la prestigieuse Université Cheick Anta Diop de Dakar, le parrain de cette 39ème promotion est un pur produit du FAFPA où il a gravi tous les échelons avant de devenir directeur général. Coordinateur du FAFPA chargé du district de Bamako et assurant l’intérim des régions de Gao et Kidal (mars 2000-décembre 2003), il a été respectivement chef du service juridique (janvier 2004-juin 2010), chef de la division administrative et financière (juin 2010-décembre 2013). Depuis cette date, Mohamed Albachar Touré dirige d’une main d’expert la direction du FAFPA. Compétent et intègre, il a réussi à donner un nouveau souffle à l’apprentissage et à la formation professionnelle conformément à la vision du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta.

En reconnaissance de ses efforts, il a été élevé au grade de Chevalier de l’Ordre National par les hautes autorités. Cadre dévoué et rigoureux, Mohamed Albachar se distingue par son patriotisme et son sens très élevé de responsabilité.