Home ÉDUCATION Éducation : êtes-vous public ou privé ?

Éducation : êtes-vous public ou privé ?

458

Face aux carences de l’enseignement public, le privé fait de plus en plus figure de recours, pour ceux qui en ont les moyens. Est-ce la solution ? Le débat est posé.

Le privé doit-il se substituer au public ? Le débat n’est pas tranché, mais la question vaut d’être posée. Un constat s’impose : l’éducation nationale est à la peine et laisse de plus en plus le champ libre à une libéralisation – parfois sauvage, comme le montre notre reportage à Kinshasa – de l’apprentissage. Au Mali, par exemple, les autorités tentent tant bien que mal de supprimer les subventions à l’école privée, qui sont très loin d’avoir abouti aux résultats escomptés… L’école est pourtant, personne n’en disconvient jusque dans les plus hautes sphères des États, la clé de l’avenir.

Les budgets qui lui sont alloués augmentent globalement depuis dix ans et font l’objet d’intenses campagnes de communication, comme pour donner l’impression que les gouvernants s’en préoccupent.

Hélas ! Les réalités du terrain ne sont pas toujours conformes aux discours. Lorsque au Tchad l’immense majorité des élèves dispose seulement d’un livre pour trois et que la moitié d’entre eux dispose d’une place assise pour trois, comment s’étonner que ceux qui ont les moyens d’étudier dans le privé aient deux fois plus de chance d’acquérir le savoir minimum requis ?

Par Jean-Michel Aubriet, Michael Pauron