Home INVESTIGATION Défilé militaire du 20 janvier à Kati

Défilé militaire du 20 janvier à Kati

594

C’est dans une parfaite atmosphère de galvanisation que le 57ème anniversaire de la création de l’Armée malienne a eu lieu le 20 janvier 2018 à la place d’armes du Camp Soundjata Kéita de Kati, sous la présidence d’Ibrahim Boubacar Kéïta, Président de la République et chef suprême des Armées.

La joie était pour le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta, après avoir assisté, durant 1 heure 30 mn, au défilé de l’ensemble des forces armées et sécurité du Mali. Arrivé à la place d’armes du Camp Soundjata Kéita  de Kati à 10 heures 18 minutes, le Chef suprême des Armées a d’abord procédé au dépôt de gerbes de fleurs à la stèle des militaires tombés sur le champ de l’honneur, puis il a salué le drapeau national avant de terminer par une revue des troupes.

Avant le démarrage des défilés, Ibrahim Boubacar Kéïta a attribué la distinction de la Croix de la valeur militaire à titre posthume aux parents de 5 militaires décédés. Trois autres militaires ont reçu chacun une médaille du mérite militaire des mains de Tiènan Coulibaly, ministre de la Défense et des anciens combattants. En plus de cela, le général Salif Traoré, Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, a décerné, au nom de la nation, la médaille de blessé à 4 militaires blessés au front. Enfin, les ayants-droits de 3 militaires tombés sur le champ de l’honneur ont reçu chacun un chèque dont la valeur  varie de 17 à plus de 35 millions de francs CFA. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la loi portant Statut général des Militaires qui vise à accompagner les ayants-droits des militaires décédés sur le théâtre des opérations ou en service commandé.

Après ces protocoles, le Président de la République et les partenaires évoluant dans le domaine de la sécurité et de la défense au Mali, ont assisté à des défilés terrestres et aériens des différents corps des forces armées et de sécurité du Mali. Cela, au rythme de la Fanfare nationale.

A l’issue de la cérémonie, le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta, a confié à la presse que la menace terroriste est devenue universelle. «Aucun pays ne peut prétendre trouver seul la solution à cette menace », a-t-il précisé. Selon lui, c’est ce qui a motivé la création de la force conjointe du G5-Sahel dont la direction est assurée par notre pays. « Pour la mise en œuvre de cette force, les FAMAs seront à la hauteur », a-t-il promis. En s’adressant aux forces armées et de sécurité du Mali, le Chef de l’Etat a laissé entendre : « Armée du Mali, vous êtes mon ultime décision».

Ousmane Ballo