Home ÉDITORIAL 6 janvier : Journée Mondiale des orphelins de guerre

6 janvier : Journée Mondiale des orphelins de guerre

511

5 jours après la Journée Mondiale de la Paix, on parle des orphelins de guerre. Leur journée mondiale est d’origine Onusienne et c’est d’ailleurs la Convention relative aux droits de l’enfant qui affirme que les droits des enfants doivent être respectés même en période de guerre ou de conflit armé.

Les enfants ne sont pas responsables…

… et ne doivent pas devenir les victimes de la bêtise de leurs parents. Les enfants ont le droit d’être protégés dans toutes les circonstances et de vivre dans un environnement pacifique, même si les adultes n’ont pas été capables de régler leurs conflits de façon intelligente.

Orphelins de guerre de par le monde

La situation matérielle des orphelins de guerre dans les zones touchées par les conflits reste extrêmement problématique et l’appel aux états pour remédier à cet état de fait toujours aussi nécessaire…

Une initiative du musée virtuel canadien mérite d’être relayée : elle trouve sa source dans le sort d’un groupe d’orphelins juifs de la deuxième guerre mondiale qui a émigré au Canada. Cette histoire (vraie) appartient autant au passé qu’au présent et peut constituer un appel et une mise en garde contre l’indifférence et la passivité de ceux qui ne sont pas touchés par ces questions.

Il y a actuellement de très nombreux réfugiés pour cause de guerre dans le monde ; plus de la moitié sont des enfants et parmi eux les orphelins sont très nombreux.

Si les adultes décident de régler leurs différends par les armes, les enfants ne doivent en aucun cas avoir à en payer le prix. N’oublions pas que les enfants sont des personnes humaines plus fragiles et moins aptes à se protéger en cas de conflits armés. Non seulement ils risquent d’être blessés, de devenir des personnes handicapées ou de trouver la mort, mais ils peuvent aussi éprouver de la peur, de la colère, de la tristesse et du stress en raison de la destruction ambiante, des blessures ou de la mort de leurs êtres chers, dont leurs parents. Et une fois devenus orphelins, des enfants de tous âges sont appelés à devenir les chefs de leur famille (tout en tentant eux-mêmes de surmonter leurs propres traumatismes), avec les responsabilités et les défis que cette tâche comporte…

Actions proposées

Mettez-vous dans la peau d’un enfant ayant perdu ses parents et devenez le chef de la famille pendant une journée pour mieux comprendre la réalité que vivent ces enfants.

Faites une recherche sur les pays affectés par la guerre et où les orphelins se trouvent en grand nombre. Présentez le fruit de vos recherches à l’école sous forme de kiosques.

Avec la classe, parrainez un enfant avec lequel la classe pourra correspondre.