Home ENVIRONNEMENT Mme Keïta Aïda M’BO : La Dame verte toute dédiée à la...

Mme Keïta Aïda M’BO : La Dame verte toute dédiée à la nation

381

Mme Kéita Aida M’Bo, ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, est plus que jamais engagée à gagner le pari de l’assainissement et de la protection de l’environnement à travers ses actions pertinentes.

 Confirmée en juillet 2017 à la tête du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Kéïta Aïda M’Bo ne cesse d’engranger des résultats probants. Les montagnes d’ordures dans la ville de Bamako ne sont plus qu’un triste souvenir. Dame verte dans son cœur, nantie de diplômes en droit et en gestion du développement durable, Mme Kéïta est en terrain connu.

Précédemment assistante au représentant résident du PNUD/Conseillère au programme environnement au PNUD/Mali, Mme Kéïta Aïda M’Bo, au vu de ses actes posés et de son engagement, ne surprend guère sur son engagement pour la nation malienne. Elle s’est battue pour débarrasser la population de Lafiabougou de la montagne d’ordures avec laquelle elle cohabitait depuis plusieurs années. Au-delà de cette montagne, chaque samedi, cette dame suspendait son repos pour une croisade anti-montagnes d’ordures. Une opération qui a permis de débarrasser plusieurs quartiers des dépôts anarchiques comme Médine, Korofina-Nord, Yirimadio et le marché de Banankabougou. S’y ajoute le curage des collecteurs de Bamako qui étaient devenus des dépôts d’ordures. Des actions qui ont permis de minimiser les risques d’inondation.

Protection de l’environnement

Au-delà de l’aspect assainissement, Mme Kéïta Aïda M’Bo a ouvert un autre front, celui de la protection de l’environnement. Sur ce plan, elle aura joué un rôle prépondérant dans les négociations sur la position du Mali à la COP-22 tenue à Marrakech cette année. Au terme de ces négociations, elle a débloqué le financement de plusieurs projets de développement dans le domaine de l’adaptation et de l’atténuation face aux changements climatiques.

Bien avant, pour le compte du PNUD, on peut noter que Mme Kéïta, responsable du cluster environnement changement climatique et développement durable inclusif, a été sur des chantiers innovants comme la présentation de l’expérience du Mali sur le “main streaming” de l’environnement dans les plans de développement lors de fora internationaux.

Par ailleurs, elle a participé à de nombreuses missions de recherche et de mobilisation des financements en faveur des programmes conjoints du gouvernement du Mali et du bureau du PNUD/Mali en matière de changement climatique, d’aires protégées, de gestion durable des terres, d’énergies renouvelables augmentant ainsi le costsharing du bureau.

Mme Kéïta Aïda M’Bo a eu à faire une contribution de taille dans la mise en place du Fonds climat Mali. Elle a contribué également au succès des quinzaines de l’environnement tant par son expertise que par ses appuis divers et variés. Membre du comité national de sélection des projets du Programme de micro financement du Fonds pour l’environnement mondial (PMF/Fem), elle a contribué au respect rigoureux de la conformité des projets avec les politiques nationales environnementales, les thématiques du Fem en vue de leur contribution à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Elle a été d’un apport capital en tant que président du Groupe des négociateurs à la 21ème Conférence des parties pour le climat (Cop-21 à Paris en novembre-décembre 2015) avant sa nomination à la tête du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable.

Source : Maliweb.Net