Home INVESTIGATION Pourquoi célébrer la Journée internationale de l’alphabétisation ?

Pourquoi célébrer la Journée internationale de l’alphabétisation ?

420

La Journée internationale de l’alphabétisation est célébrée pour attirer l’attention des populations sur l’importance et la pertinence de l’alphabétisation et pour que les peuples connaissent leurs droits pour le développement social et humain. L’alphabétisation est aussi importante que la nourriture pour être en vie et réussir.

L’alphabétisation est également nécessaire pour éradiquer la pauvreté, réduire la mortalité infantile, contrôler la croissance de la population et atteindre l’égalité des sexes. L’alphabétisation a la capacité de relever le statut familial et donc le statut du pays. Cette journée est célébrée pour encourager les gens à obtenir une éducation continue et à comprendre leurs responsabilités pour la famille, la société et le pays.

Mais alors que nous célébrons la Journée internationale de l’alphabétisation, le 8 septembre 2017, il y a environ 774 millions d’adultes (selon l’UNESCO) qui n’ont pas les compétences minimales en alphabétisation. En outre, un adulte sur cinq n’est toujours pas alphabétisé et les deux tiers d’entre eux sont des femmes. Il y a environ 75 millions d’enfants qui ne sont pas scolarisés et beaucoup d’autres fréquentent l’école de façon irrégulière ou abandonnent avant la fin de leur cycle. Cependant, l’alphabétisation est également un motif de célébration de la journée, car il y a près de quatre milliards de lettrés dans le monde.

La sensibilisation des gens et la préoccupation pour les problèmes d’alphabétisation au sein de leur propre communauté, des activités telles que les lettres à l’éditeur dans les journaux, ainsi que des informations sur les préoccupations concernant le faible niveau d’alphabétisation, se sont déroulées à la suite de cette sensibilisation accrue. D’autres activités concernent des projets de la journée de l’alphabétisation, en particulier la technologie et l’alphabétisation, qui sont promues par diverses organisations, y compris les associations d’écrivains.

Selon le rapport de suivi mondial sur l’éducation, il est noté qu’un homme sur cinq et deux tiers des femmes sont analphabètes. Certains possèdent des compétences minimales en lettres. De nombreux enfants ne sont toujours pas scolarisés et certains fréquentent irrégulièrement l’école. L’Asie du Sud et de l’Ouest ont un taux d’alphabétisation des adultes d’environ 58,6%. De nombreux pays d’Afrique de l’Ouest, dont le Burkina Faso, le Mali, la Gambie, le Niger, sont classés dans les pays où les taux d’alphabétisation sont les plus bas.

La célébration de la Journée internationale de l’alphabétisation touche des thèmes spécifiques chaque année afin d’exécuter efficacement un plan stratégique existant pour résoudre les problèmes liés à l’analphabétisme dans le monde entier. Cette année, 2017, le thème est l’alphabétisation s’intéresse au monde numérique.

Au cours des années, la journée a été célébrée avec plusieurs thèmes spéciaux, des programmes et des objectifs de l’éducation. Les thèmes de la célébration des années 2007 et 2008 étaient axés sur l’alphabétisation et la santé (en mettant l’accent sur les épidémies pour prévenir les maladies transmissibles comme le VIH, la tuberculose, le choléra et le paludisme). Les thèmes des années 2009 et 2010 étaient relatifs à l’alphabétisation et à l’autonomisation des femmes alors que les célébrations de 2011 et 2012 étaient faites autour de l’alphabétisation et la paix.

L’importance de célébrer la journée est d’éveiller la conscience publique sur la valeur extraordinaire des mots écrits et des exigences pour encourager les taux d’alphabétisation au sein de la société. Certains écrivains qui soutiennent l’amélioration de l’alphabétisation sont Margaret Atwood, Paulo Coelho, Philippe Delerm, Paul Auster, Philippe Claudel, Fatou Diome et bien d’autres.

Certaines entreprises et organismes de bienfaisance tels que Global Campaign for Education (GCE), Africa Network for Education for All (ANCEFA) et des coalitions nationales d’éducation dans 34 pays africains, le Centre de recherche sur le développement mondial, Rotary International, Montblanc l’Institut national pour l’alphabétisation, entre autres, dans plus de 100 pays, participent également au soutien de l’alphabétisation sociale.

Matarr Suraa K. Baldeh

Défenseur des droits de l’éducation / Gambie

Photo Africansky.org: des femmes maliennes assistent à des cours d’alphabétisation pour adultes à Zeala