Home DROITS Nigéria : Les journalistes demandent plus d’opportunités

Nigéria : Les journalistes demandent plus d’opportunités

423
Photos : Les participants de l’atelier

Les femmes journalistes du Nigéria ont demandé à l’Union des journalistes du Nigéria (NUJ) de renforcer les capacités des membres du Comité sur les harcèlements sexuels pour leur permettre de traiter efficacement les plaintes et de fournir des ressources pour permettre au Comité d’entreprendre et de promouvoir des campagnes de sécurité pour les femmes journalistes.

Dans un communiqué publié le 24 août, les journalistes nigérianes ont exigé une série de paquets d’aide sociale, y compris un appel au syndicat pour engager les patrons de média à fournir des crèches bien équipées pour les mères allaitantes et répondre ainsi aux besoins de leurs enfants pendant les heures de travail.

D’autres demandes comprennent des projets de santé et de sécurité, y compris l’accès aux soins de santé, la formulation de politiques internes pour faire face aux frais de santé et aux problèmes de santé du personnel, la fourniture de moyens de transport sécurisés, les espaces de repos pour les journalistes travaillant tard la nuit, la fourniture de trousses de sécurité et une formation périodique sur la sécurité pour tous les membres du personnel des médias, une sensibilisation publique massive sur la sécurité des femmes journalistes.

Photos : Les participants de l’atelier

 

Ces appels ont été lancés par les participants, à la fin d’un atelier de deux jours sur l’équité entre les sexes et la sécurité pour les femmes journalistes parrainées par l’Union norvégienne des journalistes et soutenue par la Fédération internationale des journalistes, la FIJ, la Fédération des journalistes africains, la FAJ et l’Union nigérienne des journalistes, NUJ, tenue les 23 et 24 août 2017 à Abuja.

Les participants à l’atelier ont également demandé aux femmes journalistes du Nigéria de se préparer adéquatement à occuper des rôles de gestion dans les directions de leurs organes de presse.

Photo : Waheed Odusile, président NUJ

Waheed Odusile, président de la NUJ, a encouragé les journalistes à toujours considérer leur sécurité en tout temps, en particulier lors de la couverture des manifestations et des scènes de violence. «Nous voulons que chaque journaliste fasse des rapports sur l’actualité mais qu’il ne finisse par être l’objet de l’actualité. Aucune histoire ne vaut la vie d’un journaliste “, a-t-il déclaré.

Waheed Odusile, qui est également le président de la Fédération des journalistes africains, a demandé aux patrons de média d’accorder une attention particulière aux questions de genre en ajoutant que la discrimination fondée sur le genre était contre-productive.

Il a appelé les participants à proposer des points pouvant donner lieu à des mesures concrètes qui contribueront à améliorer les relations entre les sexes et la sécurité dans les médias.

Parlant également aux participants, le secrétaire national de la NUJ, Shuaibu Usman Leman, a exhorté les journalistes à défendre l’éthique de la profession.

Le président national de l’Association des femmes journalistes du Nigéria, NAWOJ, Ify Omowale, a mis en garde les femmes journalistes contre la publication de nouvelles susceptibles de diviser le pays au lieu de l’unifier. Elle a félicité le NUJ et ses partenaires pour le soutien aux initiatives d’équité entre les sexes.

Veronica Ogbole
Nigeria