Home INVESTIGATION UNICEF : 3,6 millions de personnes dans le nord-est du Nigeria privées...

UNICEF : 3,6 millions de personnes dans le nord-est du Nigeria privées des services sociaux de base

339
Photo UNICEF / Gilbertson: Les enfants boivent l’eau d'un robinet à la récréation dans une école primaire soutenue par l'UNICEF à l'intérieur du camp de personnes déplacées de Bukasi, à Maiduguri, à Borno, au Nigéria

Le Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF), a averti le 29 août, que les enfants vivant dans des situations fragiles sont quatre fois plus susceptibles de ne pas avoir accès à l’eau potable.

L’agence a déclaré que dans les zones touchées par le conflit dans le nord-est du Nigéria, 75% des infrastructures d’eau et d’assainissement ont été endommagées ou détruites, ce qui laisse 3,6 millions de personnes sans accès à l’eau.

Dans un communiqué à l’entame de la Semaine Mondiale de l’Eau, Sanjay Wijesekera, chef du département chargé de l’eau, l’assainissement et l’hygiène à l’UNICEF, a déclaré que «l’accès des enfants à l’eau potable et à l’assainissement, en particulier dans les conflits et dans les situations d’urgence, est un droit et non un privilège».

Avec plus de 180 millions de personnes sans accès à l’eau potable dans les pays dévastés par la crise, l’UNICEF a déclaré que les moyens de survie les plus fondamentaux des enfants – l’eau – doivent être une priorité dans ces pays en proie à la violence, au déplacement, au conflit et à l’instabilité.

“Dans beaucoup de cas, les systèmes d’eau et d’assainissement ont été détruits, endommagés ou laissés dans des états au point de s’effondrer. Lorsque les enfants n’ont pas d’eau potable à boire et lorsque les systèmes de santé sont laissés en ruine, la malnutrition et les maladies potentiellement mortelles comme le choléra suivront inévitablement », a déclaré M. Wijesekera.

L’UNICEF a déclaré qu’environ 15 millions de personnes au Yémen avaient été exclues de l’accès régulier à l’eau et à l’assainissement. En Syrie, l’eau a souvent été utilisée comme arme de guerre, ce qui signifie qu’environ 15 millions de personnes ont besoin d’eau potable, dont environ 6,4 millions d’enfants. Et dans le sud du Soudan, près de la moitié des points d’eau à travers le pays ont été endommagés ou complètement détruits.

Pour marquer la Semaine mondiale de l’eau, l’UNICEF a rappelé au monde que, dans les pays menacés par la famine comme le Nigeria, la Somalie, le Soudan du Sud et le Yémen, près de 30 millions de personnes, dont 14,6 millions d’enfants, ont un besoin urgent d’eau potable. Plus de cinq millions d’enfants sont malnutris cette année.