Home ARTS ET CULTURE La Côte d’Ivoire à l’honneur au Festival du film francophone d’Angoulême

La Côte d’Ivoire à l’honneur au Festival du film francophone d’Angoulême

409

Invitée d’honneur de la dixième édition du festival du film francophone d’Angoulême qui a démarré officiellement le mardi 22 août dernier, la Première Dame Dominique Ouattara y était à la cérémonie d’ouverture en qualité d’invitée spéciale.

Une myriade des stars, acteurs, personnalités administratives, politiques et des médias, se sont retrouvées, le mardi 22 août dernier, dans le beau jardin d’un complexe hôtelier de la ville pour le traditionnel cocktail d’ouverture du festival du film francophone d’Angoulême, dans le sud-ouest de la France.

Entres eux, la Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, l’ex-chef de l’Etat français, François Hollande, la Maire de Paris, Anne Hildago, l’acteur américain John Malkovich, les actrices françaises Juliette Binoche, Catherine Deneuve, la présentatrice-télé Claire Chazal etc.

Mme Ouattara est l’invitée spéciale et la Côte d’Ivoire, pays à l’honneur pour cette 10ème édition. « Le Festival du film d’Angoulême a acquis ses lettres de noblesse (…) Ce grand rendez-vous du septième art est également l’occasion de promouvoir la diversité culturelle à travers les différents pays invités chaque année », déclare-t-elle lors de son allocution. Avant d’ajouter : « (…) Durant une semaine, notre pays présentera son savoir-faire cinématographique à travers dix long-métrages produits par des talentueux réalisateurs et acteurs ivoiriens dont les films seront présentés au public ».

Le ministre ivoirien de la culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, a réaffirmé la volonté du Président Alassane Ouattara de faire de la culture un pilier essentiel de l’émergence de la Côte d’Ivoire.

La présentation et le lancement du film «Au Revoir de là-haut » d’Albert Dupontel (tiré du roman de Pierre Lemaitre, Prix Goncourt 2013) a mis fin à cette soirée pleine d’émotions. Les tambourineuses du groupe ivoirien «Les femmes battantes » ont assuré la note artistique de la soirée, faisant ainsi la fierté de la délégation ivoirienne.