Home ARCHIVES_FR Nigéria : Les femmes encouragées à rejoindre la police

Nigéria : Les femmes encouragées à rejoindre la police

312

Muhammadu Sanusi, vice-président (Nord) du Comité des relations policières communautaires (PCRC) au Nigéria a appelé les communautés à encourager l’inscription des femmes dans la police.

Muhammadu Sanusi était le conférencier d’un sommet d’une journée sur les parties prenantes de la sécurité, avec comme thème «La police communautaire, un véritable outil de lutte contre la criminalité», qui a eu lieu au Ta’al Conference Hotel, Lafia, nord-centre du Nigeria, le mardi 15 août, 2017.

Le conférencier a déclaré que les femmes devraient également être encouragées à se joindre au Comité des relations communautaires de la police (PCRC), car elles constituent une excellente source d’information sur les activités criminelles dans la communauté. Selon lui, seulement 2 femmes sont membres du CCN de Nasarawa State. Il a ajouté que les femmes sont importantes dans la lutte contre les problèmes de sécurité.

En déclarant que le Nigeria n’a qu’un seul policier pour environ 364 000 personnes, le vice-président, au nord du PCRC, a affirmé que la communauté a également la responsabilité de fournir des informations à la police, afin de lui permettre de lutter contre la criminalité avec succès. Sanusi a appelé le public à faire tout son possible pour soutenir la police afin que les crimes puisse être réduit au strict minimum.

Le commissaire de la police de Nasarawa, Sadiq Abubakar Bello, a félicité le CPRC, le département d’Etat de Nasarawa pour avoir fais un « pas gigantesque et audacieux» dans l’organisation d’un tel événement dans l’histoire de la police nigériane.

Selon le commissaire de la police, les Nigérians se réfèrent les forces de police, qui n’ont pas beaucoup de ressources, pour résoudre tous les crimes violents dans le pays, tels que le vol, l’enlèvement et l’homicide. Dans ces circonstances, il trouve que “La Force de police nigériane a besoin de la collaboration, de la coopération et du soutien de tous les Nigérians pour aborder et surmonter les divers problèmes de sécurité qui gênent aujourd’hui le comté”.

L’Emir de Lafia, Isa Mustapha, Agwai le premier, a exhorté le public à aider la police à combattre le crime au Nigeria. Parlant à travers le Madakinde Lafia, Ishiaka Dauda, l’​​Emir de Lafia a attribué certains des défis de sécurité rencontrés par les agriculteurs et les troupeaux, à l’explosion de la population en expliquant qu’au moment où les agriculteurs veulent planter leurs semences, les bergers veulent aussi faire paître  leur bétail. D’où les affrontements.

Selon lui, cependant, il fallait que les citoyens cherchent une solution pour vivre en paix, car la sécurité est devenue le problème de tous, d’autant plus que le pays n’a pas assez de police pour sillonner partout. L’Emir a également encouragé les citoyens à coopérer avec la police afin de freiner la criminalité, et a déclaré qu’il incombe au citoyen de fournir des informations vitales à la police.

Le CFRC a été créé en 1984 par la Force de police nigériane afin d’instaurer une harmonieuse relation de travail cordiale et une compréhension durable entre la police et la communauté afin d’établir une voie pour que certains membres du public interagissent avec les membres et les dirigeants du Nigéria, la police dans le but d’améliorer les relations communautaires.

D’autres objectifs ont été inclus pour aider la police de Nigéria à lutter contre les crimes grâce à la collecte d’informations sur les activités criminelles dans le voisinage, offrir une assistance logistique et une résolution de problèmes, organiser périodiquement des sommets, des séminaires, des conférences, des ateliers, des symposiums, des conférences, habiliter ses membres sur la prévention du crime, les stratégies et la collecte d’informations de renseignement parmi d’autres.
Le sommet d’un jour a vu la participation des membres du PCRC des 17 divisions du commandement de la police dans l’Etat de Nasarawa.

Veronica Ogbole / Nigéria