Home ARCHIVES_FR Le vice-ministre de l’éducation sud-africain démissionne suite aux accusations d’agression

Le vice-ministre de l’éducation sud-africain démissionne suite aux accusations d’agression

437

Mduduzi  Manana, ministre adjoint de l’Éducation en Afrique du Sud a démissionné face aux accusations faisant état de l’agression d’une femme dans une boîte de nuit en début de ce mois.

Le vice-ministre Manana a comparu devant la cour la semaine dernière pour répondre des accusations d’agression. Il est accusé d’avoir frappé une femme lors d’une dispute dans une boîte de nuit.

  1. Manana, qui s’est excusé pour cet «incident honteux», a affirmé qu’il a été provoqué, mais « aurait dû faire violence sur lui-même ».

Dans une déclaration du bureau de la présidence le samedi 19 août, le président Jacob Zuma a accepté la démission de M. Manana, le remerciant pour «sa contribution au travail du gouvernement».

Le Congrès national africain (ANC) a déploré «de tels comportements inacceptables … la violence à l’égard des femmes est la honte de notre époque» et salué sa démission en le remerciant pour le service rendu.

Mduduzi Manana, qui a été nommé ministre adjoint de l’éducation en 2012, est actuellement en attente d’une enquête judiciaire plus approfondie.