Home SOCIÉTÉ Les femmes doivent être des actrices de changement contre les pratiques traditionnelles...

Les femmes doivent être des actrices de changement contre les pratiques traditionnelles nuisibles pour les veuves

482
une vue d’ensemble des veuves de Lafia

Les femmes du Nigéria sont appelées à être des actrices de changement dans la défense des pratiques traditionnelles néfastes aux veuves. Prenant la parole lors de la célébration de la Journée Internationale des Veuves, le 23 juin, sur le thème de l’année 2017 : « Jamais Seule » Joan Ogaegbunam, a déclaré que les femmes ne devraient pas rester sans rien faire quand leurs maris maltraitent d’autres veuves, car elles sont elles aussi des veuves potentielles.

Traditional practices 2
Joan Ogaegbunam

Joan Ogaegbunam, également veuve, a appelé les veuves catholiques à rendre visite aux nouvelles veuves et à les encourager, car «les meilleurs conseils aux veuves ne peuvent provenir que d’autres veuves plus expérimentées ». Elle a ajouté que les veuves ne doivent pas seulement bénéficier d’un soutien financier mais tout aussi émotionnel et psychologique. “Les veuves ne sont jamais seules et ne peuvent être seules, car le Père céleste, qui est le Père de tous, est toujours avec elles. »

En lisant les Écritures : Ésaïe, chapitre 41, verset 10 ; chapitre 49, versets 14 à 16 et Psaume 23, elle a souligné que Dieu est toujours avec les veuves et ne se lasse jamais de leurs revendications.
Dans son mot de bienvenue, le Révérend Père, James Adamu, Prêtre paroissial de Maria Assumpta, Mission catholique, Lafia, dont la paroisse a accueilli la retraite, a déclaré que beaucoup ne comprennent pas que les veuves subissent des difficultés émotionnelles et que même leurs enfants ne les comprennent pas surtout quand elles veulent se remarier.

Traditional practices 3
Révérend Père, James Adamu, Prêtre paroissial de Maria Assumpta, Mission catholique, Lafia

En citant les nombreuses difficultés des veuves, y compris le remariage, le paiement des frais de scolarité de leurs enfants, etc., il a appelé à la compréhension de la société et des enfants des veuves, quand la nécessité de se remarier s’impose à elles.

La célébration de la Journée des Veuves cette année a coïncidé avec la commémoration du «Sacré-Cœur de Jésus». Il a assuré aux veuves que Dieu est avec elles et que Dieu les aime, ajoutant que Dieu est Amour et que l’amour de Dieu est pour tous.

Le Père James Adamu a promis que la paroisse fera plus pour les veuves et a ajouté que la réunion mensuelle des veuves introduite par l’Église catholique, a pour but de leur permettre de s’encourager les unes les autres.

L’aumônier des veuves de Lafia, le révérend Jeremiah Bature, a déclaré que la Retraite qui est une première dans son genre à Lafia, permet de réunir toutes les veuves sous un seul parapluie, pour encourager ceux qui ne l’ont pas encore fait dans leurs différentes paroisses, pour qu’ils le fassent et pour l’évangélisation.

Le révérend Jeremiah a déclaré que l’événement qui est  annuel, sera tournant dans les diverses paroisses.

L'aumônier des veuves dans la Denia de Lafia, révérend Jeremiah Bature
L’aumônier des veuves dans la Denia de Lafia, révérend Jeremiah Bature

Dans son allocution, la Présidente des veuves catholiques de Lafia, Veronica Ogbole, a remercié la paroisse de Lafia pour avoir organisé une retraite pour les veuves et a appelé l’Église catholique, les membres de l’Association des veuves qui en ont les moyens et les organisations non gouvernementales, à appuyer l’Association pour renforcer les capacités des veuves qui n’ont pas les compétences nécessaires pour gagner leur vie et à leur accorder des prêts modestes.
Elle a invité les membres de l’Association des veuves à être également proactifs et à mettre en évidence des stratégies qui permettront à l’Association d’avancer au lieu d’attendre les documents annuels des paroissiens.

L’événement de 2 jours a fait l’objet d’articles et de conférences sur le thème de la commémoration de 2017, «Jamais Seule», «Qui est une veuve chrétienne ?», « Les défis auxquels sont confrontés les veuves et les orphelins, la louange et le culte, la séance de jeûne et de prière et le travail en groupe ».

Au cours de la séance de travail en groupe, les veuves ont partagé leurs expériences et se sont encouragées mutuellement. Plus de 80 veuves de 6 paroisses de Lafia ont assisté à la retraite de 2 jours.

La Journée Internationale des veuves, le 23 juin, a été décrétée pour lutter contre la pauvreté et l’injustice auxquelles sont confrontés les veuves et leurs enfants dans le monde entier. Officiellement reconnu par les Nations Unies, le 23 juin a été lancé par la Fondation Loomba en 2005 et destiné à  sensibiliser le public sur le sort et la misère des veuves dans le monde entier.

Veronica Ogbole /Lafia, Nigéria