Home ARCHIVES_FR Gambie : le ministère de l’Information cherche une résolution à l’amiable

Gambie : le ministère de l’Information cherche une résolution à l’amiable

311

Le ministère de l’Information, de la Communication et des Infrastructures de la Gambie a déclaré qu’il «travaillait à une résolution amiable de l’impasse qui permettrait au Daily Observer de reprendre ses opérations dès que possible».

Dans un communiqué publié le 18 juin, le ministère a également indiqué son “regret” et sa “préoccupation” à cause de la fermeture “temporaire” du journal Daily Observer (14 juin) par le fisc, Gambia Revenue Authority (GRA) en raison du non-respect de ses obligations fiscales.

Le GRA indique que le Daily Observer doit D17 millions de dalasis (425 000 dollars) en taxes impayées. La déclaration indique que la fermeture du journal n’a rien à voir avec la ligne éditoriale du journal, mais due au non-respect des obligations fiscales.

“Le ministère a été informé de manière fiable que dans le passé, le GRA avait conclu un accord pour un plan de paiement, mais le journal n’avait pas respecté ses engagements”, a déclaré le communiqué. Le ministère a en outre exhorté l’autorité fiscale et le Daily Observer à tenir des pourparlers pour “mettre un terme à la crise”.

Fondé par Kenneth Best, un ressortissant libérien, le Daily Observer est le premier journal quotidien de la Gambie. M. Best a été expulsé en 1994 par le régime militaire de l’ancien président Jammeh. Le journal a été racheté en 1999 par l’homme d’affaires gambien Amadou Samba et ami proche de l’ancien président Jammeh. Ce qui a amené beaucoup à croire que le journal était la propriété de Jammeh, en particulier après le renvoi de plusieurs éditeurs indépendants et des journalistes au fil des années, y compris le ministre actuel de l’Information, Demba A. Jawo qui, pendant plusieurs années, a été rédacteur du journal.

La ligne éditoriale du Daily Observer a progressivement changé en faveur de Jammeh jusqu’à devenir vers la fin du mandat de Jammeh, le porte-parole du gouvernement. En tant que tel, beaucoup croient que la décision du fisc est politiquement motivée.

Fermeture temporaire

La Gambia Revenue Authority “a temporairement fermé” The Daily Observer, le mercredi 14 juin sur les arriérés d’impôts de D17 millions de dalasis (425 000 dollars) sur une période de 15 ans. Le journal a deux semaines pour régler 30% de la somme due. Sinon, il risque une fermeture définitive.

Selon Yankuba Darboe, le commissaire général de l’administration fiscale gambienne, c’est la dernière étape après un long processus qui n’a rien à voir avec le changement du gouvernement.

“La Fermeture de Daily Observer détériore la liberté d’expression” GPU

Saikou Ceesay, le Secrétaire général du Syndicat de la presse de Gambie (Gambia Press Union, GPU) considère la décision de fermeture du Daily Observer comme un obstacle à la liberté d’expression.  “Alors que GRA pourrait avoir agi selon les lois fiscales du pays, le GPU exhorte les autorités fiscales à explorer d’autres moyens de régler la question …. Le GPU estime que la fermeture du Daily Observer est regrettable et entrave la liberté d’expression en Gambie“, a déclaré Ceesay.

Le secrétaire général a indiqué que le syndicat s’emploie à amener les deux parties à s’entendre sur un «plan de paiement réaliste». Le syndicat a demandé au GRA de permettre à «Daily Observer de reprendre les opérations immédiatement». Le syndicat a également exhorté le gouvernement à examiner d’urgence la «taxe imposée aux médias dans le pays» par le régime de l’ancien président Yahya Jammeh qui « a imposé des taxes lourdes sur les medias pour étouffer les opinions dissidentes sur son gouvernement».

Le syndicat a déclaré que plus d’une centaine (100) de personnes ont perdu leur emploi.