Home POLITIQUE Concertation des femmes du Mali pour la paix et le dialogue social

Concertation des femmes du Mali pour la paix et le dialogue social

477

« Nous devons garder allumée la lampe de l’espérance en priant et entravaillant pour la paix, le dialogue social pour un Mali apaisé sur tous les fronts ». Ces propos ont été tenus par la nouvelle ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Traoré Oumou Touré, lors de la rencontre de concertation des femmes du Mali pour la paix et le dialogue social  qui s’est tenue le samedi 06 mai, dans la salle Benso du Grand Hôtel.

La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence de la représentante du maire de la Commune III, Mme Djiré Mariame Diallo, des représentantes desorganisations et associations féminines, des responsables desdépartementsministériels et une forte présence de la gent féminine.

Cette rencontre de concertation des femmes portait sur deux thèmes qui sont : « Comment les femmes du Mali peuvent-elles contribuer à la promotion de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger » et « Comment peuvent-elles contribuer à la promotion du dialogue social pour l’apaisement social ».

La représentante du maire de la commune III, Djiré Mariam Diallo, dans son mot de bienvenue, a remercié la nouvelle ministre pour tous les services rendus aux femmes du Mali à l’époque oùelle dirigeait la CAFO. Pour Mme Djiré, échanger sur ces sujets surtout pour les femmes, constitue le départ pour une paix véritable mais aussi durable pour le Mali.

Madame le ministre de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, Traoré Oumou Touré, a transmis dans son discours d’ouverture, le message de soutien du Président de la République à l’endroit des femmes et sa volonté àtout mettre en œuvre pour que les femmes aient uneplace de choix dans la société. Elle a, en outre, rappeléque l’une des missions qui lui ont été confiéespar les plus hautes autoritésest de rassembler les femmes du Mali pour qu’elles s’impliquent dans la mise en œuvre de l’Accord pour le retour définitif de la paix au Mali.« Nous devons garder allumée la lampe de l’espérance en priant et en travaillant pour la paix, le dialogue social pour un Mali apaisé sur tous les fronts. C’est le vœu  le plus cher du Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta », a-t-elle dit.

Source : Le Challenger