Home ARCHIVES_FR Nigéria : Attaques xénophobes Le Comité de la Chambre se rend...

Nigéria : Attaques xénophobes Le Comité de la Chambre se rend en Afrique du Sud

351

À la suite d’attaques renouvelées contre les Nigérians en Afrique du Sud, un comité composé de six membres de la Chambre des représentants du Nigeria s’est rendu en Afrique du Sud le 13 mars. Il avait pour mandat d’engager le Parlement sud-africain sur les attaques contre les Nigérians afin que les deux pays puissent faire des recommandations pour des interventions législatives urgentes.

Le comité, présidé par le leader principal de la Chambre, M. Femi Gbajabiamila, comprend le président du Comité des relations extérieures de la Chambre, Nennenn Elendu-Ukeje, Shehu Aliyu-Musa, Nasiru Zangon-Daura, Sadiq Ibrahim et Henry Nwawuba.

La Chambre des représentants a recommandé, entre autres, la création de possibilités d’emploi et des «infrastructures massives» dans le pays pour décourager les Nigérians à aller à l’étranger pour chercher des pâturages plus verts. Un rapport de son comité ad hoc a également appelé à l’adoption de lois par l’Afrique du Sud et le Nigéria, sur la criminalité fondée sur la haine par dans le cadre des mesures visant à contenir les cas de plus en plus fréquents d’attentats xénophobes sur les Nigérians vivant en Afrique du Sud.
Les deux parlements ont discuté de la question du paiement des compensations pour les Nigérians qui ont déjà été victimes d’attaques xénophobes.

En ce qui concerne la façon de sanctionner de telles attaques, les parties ont convenu de “développer des instruments législatifs tels que les lois sur la criminalité sur fond de haine pour promouvoir les principes de solidarité, de soutien et de protection pour les Nigérians vivant à l’étranger pour trouver des solutions durables à la crise en Afrique du Sud et autres cas “.

La Chambre a chargé le Ministère des Affaires étrangères et le consulat nigérian en Afrique du Sud de travailler ensemble avec leurs homologues sud-africains, afin d’aider à résoudre rapidement les questions concernant les passeports et de régulariser le statut de migrants des Nigérians, en particulier ceux qui ont des conjoints Sud-africains.”

La Chambre a également exhorté le gouvernement du Nigéria à domestiquer l’Accord de migration de l’Union africaine en ce qui concerne les relations entre le Nigeria et l’Afrique du Sud. Un rapport produit par le comité a été adopté par la Chambre en séance plénière à Abuja, le 17 avril.